11.2.16

Boursier.com

Entretien avec Benoit Jauvert

Boursier.com : Etes-vous inquiet face à la baisse des marchés ?

Encore tout récemment, j’estimais que le repli des marchés actions apparaissait clairement excessif. La faiblesse actuelle des prix du pétrole constitue en effet une opportunité pour les pays développés. L’évolution de l’activité manufacturière en Chine est inquiétante mais des réformes rapides sont possibles dans le pays grâce à la structure du système politique en place. Aujourd’hui, je considère que le reflux des cours de l’or noir devient une crainte et une source de stress sur les marchés.

Boursier.com : Les acheteurs traditionnels semblent moins nombreux…

Auparavant, les gérants pour compte propre des assurances se portaient à l’achat lorsque le marché était contrarié. Avec les règles Solvency II et Bâle III, cette catégorie d’acheteur est devenue beaucoup moins active. Les traders des banques comptaient également parmi les intervenants qui profitaient des trous d’air pour investir. Du fait des nouvelles règles prudentielles appliquées aux banques, ces intervenants sont également beaucoup moins présents sur les marchés actions. En outre, les fonds souverains issus des pays producteurs de matières premières doivent désormais céder des positions en vue de combler les déficits budgétaires de ces Etats. On a donc perdu une bonne partie des acheteurs traditionnels qui investissaient à contre-courant… En revanche, des acteurs comme les hedge-funds ou les ETF montent en puissance. Ces intervenants accompagnent et accentuent les mouvements, en l’occurrence la baisse observée actuellement…. Une forte volatilité tend à devenir un phénomène structurel.

Boursier.com : Que pensez-vous des valeurs bancaires ?

Après la publication rassurante des résultats annuels de BNP Paribas, le secteur semble injustement matraqué. On peut penser que les cours actuels de BNP Paribas ou de Société Générale constituent des bons points d’entrée dans une logique de moyen terme.

Boursier.com : Etes-vous à l’achat sur les valeurs pétrolières ?

Dans le genre de configuration actuelle, il convient de privilégier les grandes majors intégrées. Les parapétrolières présentent en effet un risque relativement important. Nous apprécions Total ou Eni, des dossiers solides qui distribuent un dividende élevé.

Boursier.com : Le fonds Fox France est actionnaire d’Iliad et de Bouygues, votre avis sur le secteur des télécoms ?

Le marché français des télécoms gagnerait à passer de quatre à trois acteurs. Chez Iliad, Xavier Niel ne va pas rester en l’état. Il doit trouver des solutions pour revenir à la réalité des prix… Un éventuel rapprochement entre Bouygues Telecom et Orange permettait d’impulser une réorganisation du marché français avec une hausse des tarifs à la clé.

Boursier.com : Quelles valeurs peut-on acheter en ce moment ?

La baisse actuelle du titre Orpea offre l’occasion de se replacer dans de bonnes conditions. Air Liquide demeure un investissement incontournable dans une optique de placement de bon père de famille. Dassault Systèmes et Ingenico constituent deux très belles histoires de croissance.